30 JUILLET

"Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christ
qui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,
découvrant la confiance que le Christ met en vous pour
inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie,
cette mission que l’Eglise vous confie demande avant tout
que vous cultiviez une authentique vie de prière, nourrie
par les sacrements, spécialement par l’Eucharistie et la Réconciliation.. 
"

Jumelage en route – Certosa di Trisulti

Aujourd’hui nous sommes au point rouge à Certosa di Trisulti, un ancien monastère chartreux, maintenant la propriété des cisterciens. Il se trouve à Collepardo, dans la province de Frosinone (Italie centrale). L’abbaye est entourée d’une ligne massive de murs. L’entrée possède un buste de saint Barthélémy et mène à une place centrale où vous trouvez l’hôtellerie romane-gothique, qu’on appelle communément “Palais d’Innocent III”, et l’église de saint Barthélémy, également dédicacée à la Vierge Marie et à saint Bruno, le fondateur des Chartreux.  

Au point rouge Certosa di Trisulti, nous pouvons rencontrer un grand jumelage international (deux feux d’Italie, un feu de Pologne et un feu d’Argentine). Les feux jumelés ont marché ensemble depuis Collepardo et entendent arriver tous ensemble à Rome. Ils marchent ensemble pendant une journée seulement, mais ils ont déjà de belles expériences à nous faire connaître !

Nous avons parlé avec Sara de Foggia (Italie), Michaela et Maria de Buenos Aires (Argentine), le père Marcin, Emilia et Gabrysia du feu de Radom (Pologne) 

Quel chemin avez-vous choisi et pourquoi ?

IT – Nous avons choisi le chemin de saint Benoît parce que nous ne l’avons jamais fait. Les autres chemins comme, par exemple, celui de sainte Catherine, nous les avons déjà faits ensemble pendant la route d’été de notre feu il y a deux ans. 

PL – Nous avons choisi ce chemin pour ses paysages intéressants, ses montagnes, ses vallées, etc. et aussi parce qu’en prenant ce chemin nous pouvions visiter le Mont Cassin – un lieu très important pour l’histoire de la Pologne. Nous y étions hier et c’était une expérience vraiment importante pour notre feu. 

Avez-vous trouvé des différences dans la façon de marcher ? Par exemple, qui a le sac à dos le plus léger ?

IT – C’est difficile à dire. Il semble que les guides aînées polonaises ont des sacs vraiment lourds, mais elles ont beaucoup de nourriture ; en même temps elles sont fortes, et elles marchent probablement plus vite que le reste d’entre nous. Je crois que c’est bien difficile pour les Argentines car normalement elles partent en route sans leurs sacs. 

Quelle a été pour vous la plus grande surprise de cet Euromoot ?

IT – Je ne m’attendais pas à rencontrer tant de personnes de nationalités différentes si rapidement. Je croyais que je ne les rencontrerai qu’au point jaune et nous sommes dans ce groupe international dès le tout premier jour. 

PL – Notre avion a atterri à Pescara au lieu de Rimini à cause de l’orage ! C’était une grande surprise pour nous, tout au début de notre route, mais tout s’est bien terminé. Grâce à ça, nous avons pu admirer la lune sur la plage vide de Pescara à 4h du matin, c’était une belle aventure après tout. 

Quelle est l’expérience la plus importante de ces premiers jours pour vous ?

ARG – De pouvoir partager notre foi avec d’autres guides aînées. Il est aussi magnifique, quand nous marchons ensemble, d’apprendre à attendre les plus lentes de tout notre groupe. C’est ainsi que nous construisons la communauté.

Dans quelle langue vous parlez-vous les uns aux autres ?

PL – Il est quelquefois bien difficile de communiquer, la plupart des guides de notre feu parlent anglais et la plupart des guides argentines et italiennes parlent l’espagnol et l’italien. Mais quand nous ne pouvons pas communiquer en langue parlée, il y a d’autres façons de communiquer. 

Que faites-vous en chemin ?

ARG – Nous chantons d’habitude mais aujourd’hui nous sommes vraiment fatiguées à cause de la pluie. Nous avons remarqué que les guides d’Italie parlent beaucoup et que celles de Pologne prient en chemin. 

Qu’attendez-vous de cet Euromoot ?

IT – J’espère pouvoir faire la connaissance de beaucoup de personnes de pays différents, nous avons déjà créé des amitiés avec des guides de Rome et nous avons rencontré beaucoup de guides d’autres pays, mais je crois que cela prend plus de temps avec les autres nationalités. 

PL – Nous aimerions rencontrer des personnes de pays et de cultures différentes et apprendre à nous ouvrir aux autres – quelque chose que nous espérons utiliser dans notre vie quotidienne après l’Euromoot. Nous espérons que cet Euromoot sera pour nous une expérience de communauté chrétienne et nous donnera la possibilité de vivre la dimension européenne de la FSE.

Paola Di Bartolomeo et Justyna Schönthaler

Nursie – l’apôtre au milieu des bières

30 JUILLET "Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christqui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,découvrant la confiance que le Christ met en vous pour inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie, cette mission que...

lire plus

NOUS ALLONS RENCONTRER … I REALE

30 JUILLET "Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christqui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,découvrant la confiance que le Christ met en vous pour inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie, cette mission que...

lire plus

L’Europe, l’Obscure

30 JUILLET "Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christqui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,découvrant la confiance que le Christ met en vous pour inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie, cette mission que...

lire plus

LA BEAUTÉ MÈNE À DIEU

30 JUILLET "Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christqui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,découvrant la confiance que le Christ met en vous pour inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie, cette mission que...

lire plus