30 JUILLET

"Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christ
qui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,
découvrant la confiance que le Christ met en vous pour
inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie,
cette mission que l’Eglise vous confie demande avant tout
que vous cultiviez une authentique vie de prière, nourrie
par les sacrements, spécialement par l’Eucharistie et la Réconciliation.. 
"

Nursie – l’apôtre au milieu des bières

Nursie. Une petite ville pittoresque de l’Ombrie en Italie. La rumeur dit que c’était le royaume des créatures magiques, où les démons et les fées se retrouvaient au Moyen-Âge. Aujourd’hui, ce que nous savons pour sûr c’est que c’est l’un des points rouges de l’Euromoot : là où les routiers et les guides aînées se retrouvent avant de continuer leur route vers Rome. 

 

De plus et probablement de façon plus importante, c’est la ville où l’un des saints patrons de l’Euromoot est né – saint Benoît. Son œuvre a eu une grande influence dans la préservation de la foi en Europe et dans l’établissement de la culture chrétienne dans l’Ouest. 

Aujourd’hui, dans la même ville, nous pouvons y trouver le monastère de l’ordre bénédictin – une communauté extraordinaire de jeunes moines venus du monde entier, engagés à préserver l’intégrité de la foi chrétienne et installés ici à Norcia depuis 2000. Nous devînmes très curieux quant à l’histoire de ce lieu incroyable, en particulier quand il souffrit du grand tremblement de terre, il n’y a pas si longtemps. 

 

  1. Un grand tremblement de terre secoua l’Italie centrale. Les moines et les habitants de la ville de Norcia se trouvèrent tout à coup sans toit sur la tête… Et sans lieu où vivre. Après cette tragédie inimaginable, beaucoup décidèrent de déménager vers d’autres villes, quittant Norcia. 

Les moines, cependant, furent déterminés à rester : « Dieu nous avait appelés à Nursie » comme le père Cassian nous le dit dans l’entretien. « Vous n’abandonnez pas quelque chose simplement parce que les temps sont difficiles. » Le père nous dit qu’en réalité ce qui a besoin d’être reconstruit, ce n’est pas seulement le monastère. Ni même la ville de Norcia. 

 

C’est la foi. 

 

Toute l’Europe a besoin de renaître au Christ afin de survivre à tout « tremblement de terre moral » de notre époque. Dans ces circonstances, l’effondrement du monastère pourrait être interprété comme un symbole de renaissance, comme la construction d’une nouvelle fondation basée sur la Tradition. Tous sont universellement d’accord pour dire que les bénédictins ont joué un rôle important dans la préservation de la foi dans la société européenne depuis plus de 1500 ans. Et, assurément, ils le font encore. 

 

C’est pourquoi, nous avons demandé au père Cassian, prieur de la communauté, ce qu’il aimerait dire aux scouts et guides d’Europe, s’il avait des paroles de sagesse sur la façon de suivre le chemin du Christ dans notre vie quotidienne. Sa réponse fut claire : « Comme saint Benoît l’a dit une fois ‘nous devrions courir sur le chemin des commandements de Dieu. Avec une douceur indicible d’amour’. Vous voyez, il a dit : COURIR, non pas simplement marcher ! Comme la route de la vie n’est pas large, nous devons y coller : ne pas aller trop à gauche, ni trop à droite. Afin de sentir la présence de Dieu nous devons choisir la voie étroite. »

Nous sommes tous invités à suivre le chemin du Christ comme le prieur l’a affirmé. « Puisque les scouts marchent sur un chemin sûr, cela peut être une parabole pour leurs vies, ils doivent choisir le chemin déterminé, non pas n’importe quel chemin ! Et, bien sûr, suivez-le avec persévérance. Alors, et seulement alors, ils découvriront la plénitude de l’amour. » 

 

Saviez-vous que les moines de Nursie sont aussi très connus dans le monde entier pour leur production de bière ? C’est pourquoi, nous ne pouvions nous empêcher de demander au prieur de l’ordre de saint Benoît s’il pensait que bière et évangélisation pouvaient avancer la main dans la main. Il rit mais ne semblait pas surpris. « En fait – oui ! », dit-il. « La bière rend les gens curieux, ils se mettent à poser des questions : sur le monastère, sur la foi… ». Les moines  peuvent être des ascètes, mais cela ne signifie pas qu’ils n’apprécient pas la bonté du Seigneur. Pour être honnête, même la devise en latin de la brasserie et de la bière signifie : « Pour que le cœur puisse se réjouir ! »

 

Les moines de Nursie prouvent que tout peut être l’outil parfait de Dieu pour amener les gens à Lui. De la bière à Dieu – « Pour que le cœur puisse se réjouir ! »

Aleksandra Marchewicz

NOUS ALLONS RENCONTRER … I REALE

30 JUILLET "Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christqui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,découvrant la confiance que le Christ met en vous pour inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie, cette mission que...

lire plus

L’Europe, l’Obscure

30 JUILLET "Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christqui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,découvrant la confiance que le Christ met en vous pour inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie, cette mission que...

lire plus

Jumelage en route – Certosa di Trisulti

30 JUILLET "Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christqui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,découvrant la confiance que le Christ met en vous pour inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie, cette mission que...

lire plus

LA BEAUTÉ MÈNE À DIEU

30 JUILLET "Chers jeunes, répondez avec générosité à l’appel du Christqui vous invite à avancer au large et à devenir ses témoins,découvrant la confiance que le Christ met en vous pour inventer un avenir avec lui. Pour pouvoir être accomplie, cette mission que...

lire plus